Module de travail 5

Module de travail 5 (MT5) : Impacts de la biodiversité des sols sur la production agricole et les autres services écosystémiques


Chef de file : UNIVERSITÉ TECHNIQUE DE CARTHAGÈNE (Spanje). S. Martínez Martínez.

Chef adjoint : Thünen-Institute (Allemagne)

L’objectif du MT5 est de fournir une compréhension scientifique solide des impacts des pratiques de gestion durable et des systèmes de culture sur l’amélioration de la biodiversité du sol et d’identifier dans quelle mesure ils sont liés à la production végétale (rendement et qualité) et à d’autres services écosystémiques tels que la fertilité du sol et la séquestration du carbone dans les différentes régions pédoclimatiques.

Ce MT vise également à produire une innovation industrielle en testant de nouveaux produits favorisant la croissance des plantes basés sur des formulations de micro-organismes du sol afin de réduire l’application d’engrais dans les cultures et de promouvoir la croissance et le développement des cultures par le développement des micro-organismes du sol.

Plus particulièrement, ce MT vise à évaluer dans quelle mesure les systèmes de culture qui favorisent la biodiversité du sol peuvent :

  • Améliorer efficacement la diversité microbienne génétique et fonctionnelle, en diminuant les maladies transmises par le sol.
  • Augmenter la croissance et le rendement des cultures et réduire l’incidence des ravageurs/maladies.
  • Augmenter efficacement la diversité des régulateurs biologiques (nématodes) et des ingénieurs de l’écosystème (vers de terre).
  • Améliorer la qualité des cultures et les caractéristiques nutritionnelles.
  • Améliorer la fertilité du sol en retenant les éléments nutritifs dans le sol, en évitant le lessivage des sols et en augmentant la couverture végétale, ce qui réduit l’érosion du sol.
  • Améliorer la structure et la qualité du sol, augmenter la séquestration du carbone dans le sol, favoriser le fonctionnement naturel du sol et promouvoir la formation d’agrégats stables qui améliorent l’infiltration de l’eau, la pénétration des racines et la capacité de rétention d’eau du sol.
  • Optimiser l’utilisation des produits agrochimiques et du travail du sol.
  • Réduire les émissions de GES.

Faculty of Sciences
Polithecnic Building
32004 Ourense (Spain)

© SoildiverAgro 2022